Les maux du coeur

Ce blog est destiné à partager des écrits, poèmes, nouvelles, avec tout le monde

  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

29 février, 2008

Annonce perso

Classé dans : Liens — forcat @ 16:17

A tous ceux qui visitent ce blog, je dis merci, je souhaite que vous soyez plus nombreux mais j’aimerais bien avoir des commentaires de votre part. J’écris spontanément, parfois plusieurs fois par jour et je le partage avec vous. Alors merci de respecter l’auteur.

Le silence de l’Amour

Classé dans : Liens — forcat @ 16:13

4972.jpgJe n’ai pas tari la rivière de tes yeux

Parce que j’tais malheureux

Je n’ai pas plongé tes yeux dans le noir

Tu étais déjà dans le désespoir

J’ai suivi le ruisseau de ta douleur

Pour oublier mes peurs

Sans connaître tes frayeurs

Coupable de ton malheur.

Ma voix dérive loin de toi

A travers le passage bien étroit

Que j’emprunte seul chaque fois.

Alors j’ai brodé tes souffrances

Sur un tapis vierge d’allégence

En oubliant ton absence.

Combien de fois t’ai-je aimé?

Tu n’as jamais su me pardonné

Combien de fois m’as-tu puni?

Je t’ai toujours sourit.

Aujourd’hui tu t’en vas

Et moi je reste là

Affligé de remords

Coupable de t’avoir mené à la mort.

Mais je survivrais à ce sort

car ton Amour est mon meilleur réconfort.

Sylvie Porthos

 

Petit mot doux

Classé dans : Liens — forcat @ 15:23

655241793.jpgJe te dis « Bonjour »

Pour qu’en ce jour

Tu rayonne d’Amour.

Je te dis « merci »

Parce qu’aujourd’hui

Tu es ma source de vie.

Je te dis « Au revoir »

Parce que sans le savoir

Tu ne veux pas me croire.

Je te dis « Je t’Aime »

Parce que ce matin je t’emmène

sur les rivages de ma peine.

Je te dis « Adieu »

Parce que grâce à tes yeux

mon coeur explose de milles feux.

Tu es ma plus belle conquête

sur cette triste planète.

Canopée

28 février, 2008

Ma vie

Classé dans : Liens — forcat @ 0:12

63858262.jpgJe me suis enlisé dans l’histoire insolite de la vie

et je n’ai toujours pas compris

comment j’ai pu mourir d’insomnie.

Le rideau de pluie a pianoté sur ma vie

toutes ces orgies, toutes ces orties,

s’éfface petit à petit

comme un parfum noué à l’infini

qui jamais ne s’évanoui.

Je suis l’astre qui surgit

la lionne qui rugit

qui relève son plus grand défi

revenir à la vie.

offre moi l’amour inouï

offre moi la chandelle interdite

celle qui nous guide

celle qui s’en fout, celle qui s’en fuit

qui vascille dans la tempête

mais jamais ne s’arrête.

canopée

Classé dans : Liens — forcat @ 0:00

untitled.bmpJ’ai navigué sur l’étang du plaisir

folâtrer avec les mammelles du désir

pour sans cesse jouir

sur les plaines arrosées du menhir.

Accroche toi à moi

caresse moi de tes émoi

savoure la semence du berger

il cultivera ton verger.

Il te murmurra des mots doux

en te baisant comme un fou

dans le feu joyeux de l’amour.

Il te sussurra des je t’aime

pour qu’enfin comme je l’aime

ton corps tressaille et crie Amen.

je veux de toi dans la quintescence de l’amour

ivre de moi comme toujours

je veux…je veux 

Te voir jouir

te voir fuir

parfumer les draps de cette passion subtile

et sous mes doigts agiles

te cueillir comme une fleur fragile

dans son dernier soupir. 

canopée

27 février, 2008

Classé dans : Liens — forcat @ 23:40

77550398small.jpgJ’ai tissé ton corps de fils d’orpour emprisonner ta beauté dans ton corps

J’ai graver dans la terre en lettre d’or

le parfumvelouté de mon sort

pour que renaisse en pépites d’or

les joyaux de l’amour

j’ai façonné ta beauté silencieuse

pour que tu sois ma pierre précieuse

si jamais je me converti

sache que je ne t’ai jamais menti

si jamais je me languis

sache que chaque jour tu me nourri

tu es le plus beau fruit de mon jardin

ma plus grande saveur du matin

alors ne change rien je t’appartiens.

Mon corps exploite sans remords

la chaleur de ton corps

mes lèvres déguste coquettement tes baisers

sans jamais se lasser de t’aimer

26 février, 2008

Parfum de deuil

Classé dans : Liens — forcat @ 2:06

gouttes1.jpgQuel est cet inconnu au coeur si tendre

il est seul et pourtant si sombre

j’ai l’habitude de l’entendre

quand chaque jour renaît son ombre

et ce soir dans sa chambre

il n’en restera que cendres

il pleut des étincelles de lumières

dans ses yeux fougueusement amères

et la foudre a ravagé

la beauté qui s’y était cachée.

Où vas-tu quand tu pleurs?

Que fais tu quand tu meurs ?

Je ne suis pas le messager du malheur

je m’en irais tout à l’heure

cueillir tes plus belles fleurs.

La symphonie inonde mes recueils

de tes plus beaux linceuils

et à jamais je recueille

le parfum de ton deuil.

Canopée

 

Classé dans : Liens — forcat @ 1:49

coeuretepe1.jpgJe n’ai pas souris

quand t m’as dit

que tu t’étais enfui

je ne t’ai pas haï

quand tu m’as voué à l’oubli

j’ai juste sourit

pour mourir de répits

sylvie Porthos

L’air du temps

Classé dans : Liens — forcat @ 1:42

667326cc4cc5311l.jpgJ’ai fredonné ce matin la chanson des amoureux

en oubliant que tu étais malheureux

j’ai fredonné sous le vent

les airs que tu sifflotais tout le temps

en oubliant que tu étais absent.

Nous ne sommes plus les amants

qui chaque jour mettaient l’Amour en avant

Nous sommes les assoiffés de sang

que l’ivresse a mordu d’insolence.

Canopée

 

Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Franck Bellucci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes mots...
| leidgens
| Une passionnée...à la plume...