Les maux du coeur

Ce blog est destiné à partager des écrits, poèmes, nouvelles, avec tout le monde

  • Accueil
  • > Archives pour février 2009

22 février, 2009

Message à l’élue de mon coeur

Classé dans : Amour — forcat @ 6:08

Encore une fois le temps portera le message de mon coeurhgf.jpg

Encore une fois je vaincrais la fureur et la peur

pour te déposer jalousement les mots qui m’effleurent.

Encore une fois les roses t’avoueront mon Amour

Encore une fois je te veux à ma cour

Non plus pour débattre d’amour, mais pour voir tes yeux au lever du jour.

Encore une fois la distance sera mon ennemie

Encore une fois je m’arrache à ta patrie

Mais jamais tu ne seras banni

Encore une fois je dessèche ma plume

Encore une fois comme tu as coutume

Tu me diras d’assouvir mes fantasmes sur les baies de ton rivage

Pour que jamais tu ne sois sage

A l’image de ce profane.

Encore une fois,

Une dernière fois,

Une unique fois,

Fais de moi tout ce que tu voudras.

Sylvie.P

Chagrin

Classé dans : Tristesse — forcat @ 5:54

ju.jpg

Chaque jour amenuise ma Folie

Hostile au paradis sournois de ton corps

Accablé de maux dérisoire

Gangréné de châpelets immoraux

Rien ne manque à mon sombre château

Ici même les rideaux sont morts

Noyés dans le chagrin de ton départ et pourtant je te veux encore.

Sylvie.P

Espérance

Classé dans : Espoir — forcat @ 5:47

Et si ce soir je m’approchais de toi8800x600.jpg

Si je retenais ton souffle de baisers brûlants

Penserais-tu encore à elle ?

Evidamment tu devrais solder cet amour qui te peine et faire échec à ta Reine car

Rien ne devra troubler la quiétude de ta haine car

Assassine, elle puise sa force dans tes ouragans

Naissant chaque fois tel un drapeau souffrant

Culbutant nuit et jours ton pavillon

Et si je combat ce feu immortel, tu ne seras plus un mourant.

Sylvie.P

Ma raison

Classé dans : Non classé — forcat @ 5:32

poesiedamour.jpgLa raison est à mon coeur ce que la force est à mon corps

car elle naît de l’essence des sentiments ;

Ma raison est ma prose

le suel jardin de roses

auquel jamais je ne renonce ;

Ma raison est ce verger insolent qui juge, condamne cette quintescence qui me fait homme ;

Ma raison n’est ni une vertu, ni une pensée,

elle ne naît pas, elle s’accueille comme une destinée.

14 février, 2009

Le Drapeau de l’Amour

Classé dans : Espoir — forcat @ 21:04

Toi à qui l’Amour ne tend pas les bras

et qui n’espère pas de lendemains

n’oublie pas que je suis là,

pour toi et pour moi,

et que les mots ne sont pas vains.amor.jpg
Garde ton humanité, elle saura te féconder

tu n’es plus seul dans l’Amour universel,

puisqu’ avec moi tu es cette flamme immortelle.

tu n’es plus seul dans le sablier du temps

à jurer d’innocence

puisque malgré nous il nous convoite d’allégence
Accorde moi une trêve,

j’ai déroulé le drapeau de l’Amour à ta porte

pour m’épingler à ton coeur.calypso.jpg

Je veux embrasser ta Patrie, t’égayer de douceur, t’ensorceler de baisers

car j’ai déposé ton nom dans le Calice de l’Amour

et préserver le temple de nos ébats

des lueurs du combat.cu.jpg

Jardinier du Bonheur

Classé dans : Petits mots doux — forcat @ 20:45

Le verre d’eau que tu as renversé sur mon coeur

inonde mes prairies de ta saveur,

et sur le balcon de mon coeur fleurit d’un rouge écarlate,

une canopée d’amour où je m’abandonne

chaque fois que je suis dans tes bras.qs.jpg

10 février, 2009

Message pour toi

Classé dans : Liens — forcat @ 2:03

message

Il y a peu de mots que je t’ai souvent dit

il y a peu de fois où je t’ai compris

et malgré cela tu m’as toujours sourit.

Tu m’as souvent puni, souvent servi

servi d’exemple, d’ami, mais aussi d’ennemi

aujourd’hui c’est avec sympathie que tu accueille l’inconnu qui m’a pris.

Je t’aime et cela m’étourdit,

j’ai vaincu les conflits,

nettoyé le combouis
avec les armes de ton coeur

pour que nous soyons soeurs

pour que tu n’ai plus peur.

S.Porthosmes roses

9 février, 2009

Pardonne moi…

Classé dans : Liens — forcat @ 6:14

 

 

 

tristeespro.jpg

 

 

Je n’ai pas eu le courage de te demander pardon

ni même de t’ôter ce poison, qui te condamne injustement

et chaque jour qui passe est à nouveau une menace.

Je n’ai pas voulu toi, je le reconnais,

à des moments où rien ne me convenais,

je n’ai pas pleurer pour toi, aux moments que tu t’y attendais,

et c’est pour moi un plus grand tracas,

d’avoir souhaité ton départ.

Folie, égoïsme, inquiétude,

je ne saurais motivé mon amertume, ni même en justifié l’origine,

je sais juste que parfois les mots fuient librement.

Il n’y a pas de honte à être mortel, tant qu’on a pas perdu son coeur

Tant que sur l’échelle, tout semble accéssible.

Je te peinds endormi chaque nuit, blotti contre moi,

et je souris de ce visage d’enfants qui me ravi.

Là tu n’es plus un homme, mais le marchand de rêves

qui a fait une trêve, pour ne plaire rien qu’à moi.

Je veux te dire mon Amour,

Que la solitude sans toi est un ennui

Que l’Amour sans toi est une maladie

Et que rien ne te remplacera.
S.Porthos

 

Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Franck Bellucci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes mots...
| leidgens
| Une passionnée...à la plume...