Les maux du coeur

Ce blog est destiné à partager des écrits, poèmes, nouvelles, avec tout le monde

20 avril, 2009

Voyage

Classé dans : Espoir — forcat @ 4:26

Mon coeur clos de souffrance ne peut que mourir au souffle de l’oubli. Il ne reste qu’une lueur dans tes yeux qui te consume, pourtant tout en toi résonne d’adieux. Le temps ne s’est pas réfugié dans mes bras pour m’épargner, il m’a giflé, embrasé, consumé, submergé, comme si les raffales du vent l’avait conduit jusqu’à moi.

Je t’aime, ces mots me condamne dans l’immensité d’une solitude qui te délaisse pour emprisonner en secret les coeurs exaltés de deux êtres épargnés. Où faudra t-il que je le conduise ? mes forces s’amenuisent à mesure que le temps s’étiole, et je n’ai d’autres regrets que d’admirer l’aurore sur ton visage.

Adieu ! mon bien aimé, ma source vive, les fleurs seront fanées à ton réveille, et les ponts engloutis, à ton réveil, cela voudra dire que toi et moi c’est fini dans l’éternité. L’espoir balayera mon dernier baiser pour le déposer langoureusement sur tes lèvres encore closes, alors tu saura, sans peur et sans joie, que tu es une partie de moi.7513910.jpg

Laisser un commentaire

 

Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Franck Bellucci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes mots...
| leidgens
| Une passionnée...à la plume...